Journal de Pousse 6 – Cure de sébum

Ça fait longtemps que j’ai envie d’essayer la cure de sébum, quand j’ai appris que j’allais être en quarantaine, je me suis dit que le corona virus était l’occasion parfaite pour tester.

 

Cure de sébum

 

La cure de sébum

 

Le principe de la cure de sébum, c’est de laisser ses cheveux tranquilles, ne pas les laver, pour que le sébum arrive jusqu’aux pointes. Elle aide aussi à faire une détox de tous les produits que l’on leur a infligés depuis des années. Les shampoings trop agressifs et bourrés de silicone après la cure de sébum, c’est fini.

 

La cure de sébum peut aussi aider à faire pousser les cheveux, puisque l’on est censé se masser le cuir chevelu (ce qui stimule la circulation sanguine) pour que le sébum n’empêche pas notre cuir chevelu de respirer.

 

On fait quoi pendant la cure de sébum concrètement, on ne met aucun produit dans ses cheveux (normalement), on ne les lave d’aucune façon, on masse son cuir chevelu et on se brosse les cheveux matin et soir pour faire descendre le sébum et pour enlever les saletés qui pourraient se déposer. Sans oublier que comme la brosse est notre seul moyen de « se laver les cheveux », on la nettoie elle au moins une fois par semaine.

 

L’article des Nanas Zéro Déchet est assez complet si vous voulez avoir plus d’explication sur la cure de sébum (Lien). Aujourd’hui je vais davantage parler de mon expérience avec ma première cure de sébum.

 

 

Mon expérience

 

J’ai fait mon dernier shampoing le samedi 14 mars. Le premier jour de confinement officiel pour moi !

 

Lundi 16 mars

 

Pendant la première semaine j’ai eu mal aux cheveux. Pour me soulager, en ne mettant rien dans mes cheveux, j’évitais de les attacher pour qu’ils ne prennent pas de mauvais pli. Je me massais le cuir chevelu pour éviter que les cheveux se collent ensemble.

 

Lundi 23 mars

 

Ma deuxième semaine de cure, je l’ai plutôt bien vécu, je pensais que je commencerais à en avoir marre de mes cheveux gras et que je voudrais les laver. Finalement, je n’avais plus mal aux cheveux, j’avais même l’impression que le sébum commençait à se réguler au niveau du cuir chevelu. Il descendait tranquillement de jour en jour vers mes pointes.

 

Lundi 30 mars

 

La troisième semaine les pellicules sont arrivées et avec elles les démangeaisons. Ce n’était pas la semaine la plus cool de la cure, je m’attachais les cheveux pour éviter de me gratter. Quand j’avais trop envie de me gratter j’essayais de me masser le cuir chevelu et de me brosser les cheveux. Mais je vous mentirais si je vous disais que je ne me suis pas grattée !

 

Mardi 7 avril

 

La quatrième semaine toujours des démangeaisons, encore plus de pellicules. Le sébum ne descend toujours pas jusqu’aux pointes, mais je remarque quand même que juste après le brossage elles ont un peu de sébum.

 

Mardi 14 mars

 

Après un mois de cure de sébum, je trouve qu’ils ne font pas si sales que ça.

 

 

Les inconvénients

 

Ce n’est pas facile de tenir, avoir les cheveux gras ce n’est pas hyper agréable. En plus ce n’est pas bien vu par la société, ça fait sale, c’est pour ça que la période de confinement était/est parfaite pour faire ça.

 

J’ai eu quand même beaucoup de désagréments, le cuir chevelu qui gratte, mal aux cheveux et des pellicules.

 

 

Après la cure de sébum

 

Je voulais essayer de voir si je pouvais me nettoyer les cheveux uniquement avec des poudres de plantes, j’avais sous la main plusieurs possibilités dont la poudre de Shikakaï, qui est une poudre dite « lavante », elle est très souvent utilisée dans la technique du No Poo.

 

J’ai donc fait trois shampoings à base de Shikakaï, eau et gel d’aloe vera. Le premier à la fin de ma cure, le deuxième une semaine après et le troisième une semaine plus tard avec un œuf en plus pour avoir un agent lavant supplémentaire. Ça n’a pas très bien fonctionné surtout à l’arrière de la tête.

 

Au bout de la quatrième semaine, je me suis lavé les cheveux avec un shampoing solide pour enfin avoir les cheveux vraiment propres. C’est fou comme ça fait du bien après un mois et trois semaines de retrouver des cheveux tout propres et légers.

 

Là encore Les Nanas Zéro Déchet, on fait un article avec plein d’informations sur ce que l’on peut faire après la cure de sébum pour faire du bien à ses cheveux (Lien).

 

 

Si j’avais su

 

Mardi 7 avril (2)

 

Pendant la cure le sébum va protéger nos cheveux, les nourrir. Mais si vous avez les cheveux aussi longs que moi, je vous conseillerais de mettre un peu d’huile sur vos pointes. Les miennes ont morflé pendant la cure de sébum.

 

Après je pense qu’elles ont souffert aussi parce que je laissais mes cheveux détacher la nuit, alors qu’en temps normal, je me fais une tresse, pas très serré pour dormir et éviter d’abimer mes cheveux et pour qu’ils ne se salissent pas trop vite.

 

Je me suis aussi rendu compte que ma brosse n’était pas adaptée à mes besoins et à la cure de sébum. Il me faudrait une brosse durable en poils de sanglier uniquement. Celle que j’ai est en bois, avec des poils de sanglier et des pics en plastique.

 

 

Après ma cure de sébum, j’ai longtemps hésité à publier un article sur le sujet. Peut-être parce que j’en ai vu passer beaucoup avec la quarantaine ou parce que je n’avais pas vraiment d’avis sur l’effet qu’elle avait eu sur mes cheveux. Mais après tout pourquoi pas toute expérience peut être intéressante.


Une réflexion sur “Journal de Pousse 6 – Cure de sébum

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s